Symptômes et facteurs à risque de la tuberculose

La tuberculose, communément appelée TB, est une maladie infectieuse qui affecte principalement les poumons, bien qu’elle puisse se propager à d’autres parties du corps telles que les reins, le cerveau et la colonne vertébrale.

La tuberculose est considérée comme un agent pathogène aéroporté, car les bactéries qui causent la maladie peuvent se propager d’une personne à l’autre par l’air, infectant environ 9 millions de persones dans le monde chaque année. Bien que certaines personnes soient plus à risque de développer la tuberculose que d’autres (comme nous le verrons plus tard), n’importe qui peut l’attraper. Il est donc important de reconnaître les symptômes afin de rechercher un traitement médical approprié.

Symptômes

Une toux qui dure 3 semaines ou plus

Il existe deux types de tuberculose : la tuberculose latente et la tuberculose active. Avec la tuberculose latente, les personnes sont infectées mais ne développent pas réellement la maladie et ne présentent donc aucun symptôme. Cependant, les personnes atteintes de tuberculose active tombent malades après avoir été infectées par la maladie.

L’un des principaux symptômes de la tuberculose active est une forte toux qui persiste pendant plus de 3 semaines. Le gouvernement du Canada indique que cette toux peut parfois vous faire cracher du sang ou des expectorations, «un liquide épais qui sort de vos poumons ou de vos voies respiratoires».

Douleur thoracique en toussant ou en inspirant

Comme indiqué dans l’introduction, la tuberculose touche le plus souvent les poumons, provoquant des symptômes respiratoires tels que la toux (dont nous venons de parler) et des douleurs thoraciques.

Cette douleur thoracique peut être ressentie lorsque vous toussez, mais peut également survenir lorsque vous inspirez, ce qui, selon Breathing Matters, est «causé par l’inflammation des membranes qui tapissent vos poumons», connue sous le nom de pleurésie. HealthCommunities.com indique que la pleurésie “se développe généralement peu de temps après l’infection initiale” et peut également s’accompagner d’un essoufflement (dyspnée).

Perte de poids involontaire

Dans le cas de la tuberculose active, il n’est pas rare qu’il y ait “une baisse soudaine de l’appétit de l’individu”, explique OnlyMyHealth.com. En plus de la perte d’appétit, ils peuvent également ressentir des nausées et des vomissements.

En raison de ces symptômes, les personnes atteintes de tuberculose ont tendance à perdre du poids rapidement et involontairement. Dans le cas où cette chute de poids spectaculaire se produit avant que le diagnostic ne soit posé et que la maladie ne soit traitée, la source indique que “la probabilité de rechute devient significativement élevée”, même après le début de la pharmacothérapie.

Fatigue

La fatigue est un autre symptôme courant de la tuberculose active. Elle peut se présenter sous diverses formes, notamment une perte d’énergie, une sensation de fatigue permanente et de la faiblesse.

Comme il existe de nombreux différents facteurs et conditions qui peuvent causer de la fatigue, il peut être difficile d’identifier la tuberculose comme étant la cause de ce symptôme. Cela étant, si vous remarquez que vous éprouvez des sensations de fatigue et de faiblesse en combinaison avec d’autres symptômes de cette liste, assurez-vous de prendre rendez-vous avec votre médecin.

Fièvre

Lorsque le corps tente de combattre une infection tuberculeuse, généralement une fièvre élevée se développe, avec une température de 100,4 degrés Fahrenheit ou plus (38 degrés Celsius). Cette fièvre peut être accompagnée de symptômes comme des frissons et des sueurs nocturnes. Dans le cas des sueurs nocturnes, Express dit que les gens “se réveillent durant la nuit dans des draps trempés”.

L’une des causes possibles des sueurs nocturnes chez les personnes atteintes de tuberculose est le manque de circulation d’air autour du corps pendant le sommeil, durant lequel l’excès de chaleur corporelle dû à la fièvre ne peut pas s’évacuer, ce qui entraîne la transpiration. Les sueurs nocturnes peuvent également être dues à la production de cytokines, “des protéines qui sont libérées pour aider à réguler la réponse immunitaire du corps à l’infection”, explique AZCentral.com.

Symptômes de la tuberculose active en dehors des poumons

Bien que la tuberculose affecte le plus souvent les poumons, il est possible qu’elle touche d’autres organes du corps, tels que les reins, le cerveau, la colonne vertébrale ou les ganglions lymphatiques. Lorsque cela se produit, les symptômes varient selon la zone touchée.

Par exemple, dans le cas de la tuberculose de la colonne vertébrale, la clinique Mayo dit qu’elle “peut vous donner des maux de dos”, alors que la tuberculose dans les reins “peut causer des saignements dans vos urines”. Dans d’autres cas, si la tuberculose affecte les ganglions lymphatiques, WebMD indique, “… votre cou peut enfler.”

Facteurs à risque

Contact rapproché avec une personne atteinte de tuberculose

Comme mentionné précédemment, la tuberculose est un agent pathogène aéroporté, ce qui signifie qu’elle peut être transmise d’une personne à l’autre par voie aérienne. En tant que tel, l’un des principaux facteurs de risque de contracter la maladie est la présence de personnes atteintes de tuberculose active.

Cela inclut les personnes avec qui vous vivez, telles que la famille ou les colocataires, ainsi que les autres personnes que vous rencontrez régulièrement, telles que les amis et les collègues, car la tuberculose « … se propage plus facilement dans des espaces fermés sur une longue période, », déclare l’American Lung Association.

Système immunitaire faible

Selon la clinique Mayo, “Un système immunitaire sain combat souvent avec succès les bactéries de la tuberculose, mais votre corps ne peut pas monter une défense efficace si votre résistance est faible.” Malheureusement, votre système immunitaire peut être compromis par une variété de conditions et de facteurs , ce qui vous rend plus vulnérable.

Ceux-ci comprennent le VIH ou le sida, le diabète, les maladies rénales graves, les cancers de la tête et du cou, le traitement du cancer (c’est-à-dire la chimiothérapie), la prise de médicaments pour une greffe d’organe, la malnutrition et certains médicaments utilisés pour traiter des affections telles que l’arthrite rhumatoïde, la maladie de Chron et le psoriasis. WebMD ajoute: “Les bébés et les jeunes enfants sont également plus à risque, car leur système immunitaire n’est pas complètement formé.”

Vivre ou voyager dans certaines régions

Les gens qui vivent ou voyagent dans certains pays “qui ont des taux élevés de tuberculose et de tuberculose résistante aux médicaments” courent également un risque accru de développer la tuberculose, explique la clinique Mayo.

Selon MedicalNewsToday.com, les régions du monde où la tuberculose est la plus répandue sont : l’Afrique (Afrique de l’Ouest et Afrique subsaharienne, en particulier), l’Afghanistan, l’Asie du Sud-Est (y compris le Pakistan, l’Inde, le Bangladesh et l’Indonésie), la Chine, la Russie, l’Amérique du Sud et la région du Pacifique occidental (ce y compris les Philippines, le Cambodge et le Vietnam).

Manque de soins médicaux

Les personnes qui ont un accès limité aux soins de santé sont également plus susceptibles de contracter la tuberculose, comme celles qui « perçoivent un revenu faible ou fixe, vivent dans une région éloignée… ou sont sans abri », explique la Mayo Clinic. Les personnes qui ont récemment immigré aux États-Unis courent également un risque plus élevé, en particulier si elles viennent de l’un des pays mentionnés précédemment qui ont des taux élevés de tuberculose.

Non seulement ces groupes de personnes sont plus susceptibles de développer la tuberculose, mais en raison de leur manque d’accès à des soins médicaux appropriés, ils sont également moins susceptibles de recevoir le diagnostic et le traitement dont ils ont besoin.

Toxicomanie

Les personnes qui souffrent d’alcoolisme et qui consomment des drogues par voie intraveineuse (IV) courent également un risque plus élevé de contracter la tuberculose, car ces substances affaiblissent le système immunitaire de l’organisme, ce qui les rend plus vulnérables aux infections.

MedicalNewsToday.com indique : « Il a également été constaté que la consommation de tabac augmente le risque de développer une tuberculose active” . En fait, selon la source, “environ 8 % des cas de tuberculose dans le monde sont liés au tabagisme”. La clinique Mayo ajoute que la consommation de tabac augmente également considérablement le risque de mourir de cette maladie.

L’environnement de vie et de travail

L’endroit où vous vivez ou travaillez peut également être un facteur qui augmente le risque de contracter la tuberculose. Selon l’American Lung Association, cela vise les personnes qui “résident dans des établissements ou des institutions qui hébergent des personnes à haut risque de tuberculose”.

Ces endroits comprennent les hôpitaux, dans lesquels les travailleurs de la santé entrent régulièrement en contact avec des personnes malades. D’autres endroits comprennent ceux qui sont surpeuplés et mal ventilés, tels que les refuges pour sans-abri, les prisons, les maisons de retraite et les centres d’immigration. La clinique Mayo ajoute que les personnes vivant dans des camps de réfugiés courent un risque particulièrement élevé car elles sont « affaiblies par une mauvaise alimentation et une mauvaise santé et vivent dans des conditions de surpeuplement et d’insalubrité ».

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X