Les types de démence qui ne sont pas la maladie d’Alzheimer

Bien que les termes “démence” et “maladie d’Alzheimer” soient souvent utilisés de manière interchangeable, ils ne désignent pas la même chose. Selon Healthline, la démence est “un terme général utilisé pour décrire les symptômes qui affectent la mémoire, la réalisation des activités quotidiennes et les capacités de communication.”

Si la maladie d’Alzheimer est le type de démence le plus courant, représentant 60 à 80 % des cas, il existe plusieurs autres types primaires de démence, dont les neuf types décrits dans les paragraphes suivants.

La démence vasculaire

Anciennement connue sous le nom de démence multi-infarctus ou post-AVC, la démence vasculaire est la deuxième cause la plus courante de démence, représentant environ 17 % des cas.

Selon l’Alzheimer’s Association, la démence vasculaire est due “à l’obstruction ou à la détérioration de vaisseaux sanguins entraînant des infarctus (accidents vasculaires cérébraux) ou des saignements dans le cerveau”. Elle peut se manifester soudainement et inclure des symptômes tels que des troubles du jugement, des difficultés de concentration, des problèmes de planification, d’organisation ou de prise de décision.

La maladie à corps de Lewy

Également connu sous le nom de démence à corps de Lewy, ce type de démence est causé par des dépôts anormaux de la protéine alpha-synucléine dans le cerveau (plus précisément dans le cortex). Selon Healthline, ces dépôts “interrompent les messages chimiques dans le cerveau et provoquent des pertes de mémoire et une désorientation”.

Les symptômes courants de la démence à corps de Lewy sont les suivants : troubles du sommeil, hallucinations visuelles, perte de mémoire, désorientation et problèmes de mobilité similaires à ceux de la maladie de Parkinson.

La démence mixte

Selon le National Institute on Aging, la démence mixte est “une combinaison de deux ou plusieurs troubles, dont au moins un est une démence”. Bien que diverses combinaisons soient possibles, la plus courante est la démence d’Alzheimer et la démence vasculaire.

Ces dernières années, de nouvelles découvertes ont montré que ce type de démence était plus fréquent qu’on ne le pensait. L’Association Alzheimer de Jersey, par exemple, affirme que “jusqu’à 45 % des personnes atteintes de démence présentent des signes à la fois de la maladie d’Alzheimer et de la démence vasculaire.”

La maladie de Parkinson

Bien que la maladie de Parkinson ne soit pas un type de démence, à mesure que la maladie progresse, environ une personne sur cinq développera une démence – le plus souvent une démence à corps de Lewy ou une maladie d’Alzheimer.

Healthline indique que les signes précurseurs comprennent des problèmes de raisonnement et de jugement, tels que “des difficultés à comprendre des informations visuelles ou à se rappeler comment effectuer des tâches quotidiennes simples.” À mesure que la maladie progresse, la personne peut devenir dépressive, paranoïaque, avoir du mal à parler ou oublier des mots pendant une conversation.

La démence frontotemporale

Précédemment appelée maladie de Pick, la démence frontotemporale est due à “une atteinte progressive des lobes frontaux et/ou temporaux du cerveau”, indique Alzheimer’s Australia.

Les lobes frontaux étant impliqués dans la régulation de l’humeur, du comportement social, de l’attention, du jugement, de la planification et de la maîtrise de soi, la source indique que les dommages “peuvent entraîner une réduction des capacités intellectuelles et des changements dans la personnalité, les émotions et le comportement”. Les lobes temporaux, quant à eux, nous aident à traiter et à comprendre ce que nous voyons et entendons ; par conséquent, les lésions peuvent entraîner des difficultés de reconnaissance et de communication.

La maladie de Creutzfeldt-Jakob

La maladie de Creutzfeldt-Jakob, l’une des formes les plus rares de démence, ne touche qu’une personne sur un million chaque année. Selon l’Alzheimer’s Society, elle est causée par “une protéine de forme anormale appelée prion qui infecte le cerveau”.

Les symptômes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob sont semblables à ceux d’autres types de démence. On retrouve notamment la confusion, la perte de mémoire, l’agitation et la dépression, en plus de la raideur et des contractions musculaires. Comme la maladie progresse rapidement, le décès survient souvent dans l’année qui suit le diagnostic.

L’hydrocéphalie à pression normale

Autre type rare de démence : l’hydrocéphalie à pression normale est responsable d’environ 5 % des cas de démence. Elle est causée par une accumulation excessive de liquide dans les ventricules du cerveau, ce qui, selon Healthline, peut “causer des dommages qui entraînent des symptômes de démence”.

L’hydrocéphalie à pression normale se manifeste le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 65 ans, et les symptômes comprennent généralement des pertes de mémoire, des oublis, des difficultés à marcher et une perte de contrôle de la vessie.

La maladie d’Huntington

Comme pour la maladie de Parkinson, les personnes atteintes de la maladie de Huntington développent souvent une démence. En raison d’un gène défectueux, la maladie entraîne une dégradation prématurée des cellules nerveuses du cerveau, ce qui peut conduire à la démence.

Les symptômes de la démence chez les personnes atteintes de la maladie de Huntington comprennent souvent des difficultés à penser, à se concentrer et à raisonner, ainsi qu’à apprendre de nouvelles choses. L’altération des mouvements est également fréquente, ce qui rend beaucoup plus difficiles des activités essentielles comme marcher, parler et avaler.

Le syndrome de Wernicke-Korsakoff

Le plus souvent causé par l’abus d’alcool, l’Alzheimer’s Society définit le syndrome de Wernicke-Korsakoff comme “un trouble chronique de la mémoire causé par une grave carence en thiamine (vitamine B-1)”.

Cette carence entraîne des saignements dans les parties inférieures du cerveau, ce qui provoque des symptômes tels que la perte de contrôle musculaire, la difficulté à se souvenir des choses, ainsi que des problèmes d’apprentissage et de traitement de l’information. Bien que le syndrome de Wernicke-Korsakoff ne soit techniquement pas un type de démence, il est souvent classé comme tel en raison de la similitude des symptômes.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X