Régime alimentaire pour la maladie de Crohn : aliments populaires à éviter

La maladie de Crohn est un type de maladie inflammatoire qui touche l’intestin grêle, ce qui, selon WebMD, peut rendre « difficiles la digestion et l’absorption de nutriments importants provenant de l’alimentation » et entraîne souvent des problèmes tels que malnutrition, diarrhée et manque d’appétit.

Malheureusement, il n’existe pas de régime alimentaire spécifique qui se soit avéré bénéfique pour toutes les personnes atteintes de la maladie de Crohn, car différentes parties de l’intestin peuvent être touchées chez différentes personnes, et aussi car la maladie peut évoluer avec le temps. Il existe cependant plusieurs « aliments déclencheurs » courants qui peuvent irriter l’appareil digestif et provoquer l’apparition de symptômes. Parmi ceux-ci, en voici une douzaine qu’il vaut mieux éviter.

Fruits à coque

Quand ils sont consommés crus, les fruits à coque apportent des graisses saines et des protéines en quantité. Malheureusement, pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, ils sont très difficiles à digérer pour l’organisme. Il est donc préférable de les éviter complètement ou de s’en tenir aux beurres crémeux à base de fruits à coque. Kelly Kennedy, diététicienne/nutritionniste agréée dans l’état du Massachusetts, explique à Health.com que les personnes atteintes de la maladie de Crohn qui doivent éviter les fruits à coque mais tiennent quand même à se faire plaisir avec cet aliment peuvent choisir de consommer « des beurres crémeux comme le beurre d’arachide naturel. »

Les personnes allergiques aux fruits à coque qui recherchent tout de même un beurre onctueux peuvent essayer le beurre de graines de tournesol, ajoute Julie Ching, diététicienne diplômée.

Fruits et légumes crus

Les personnes atteintes de la maladie de Crohn devraient également éviter de consommer des fruits et légumes crus, en particulier ceux dont on mange la peau. Pourquoi? Parce qu’ils contiennent beaucoup de fibres, surtout dans la peau, et que les fibres peuvent aggraver les symptômes tels que diarrhée, ballonnements et douleurs abdominales.

Mais les fruits et légumes ne doivent pas nécessairement être éliminés de votre alimentation. Ils doivent tout simplement être préparés différemment. Par exemple, les pelures comestibles doivent être enlevées avant consommation. Et Healthline suggère que « la cuisson au four ou à la vapeur peut les rendre plus digestes. »  Les fruits en conserve et les jus de fruits sont aussi de bonnes alternatives aux fruits crus.

Pop-corn

On présente souvent le pop-corn comme un aliment sain à grignoter. Mais même si c’est le cas pour la plupart des gens, les personnes atteintes de la maladie de Crohn devraient trouver un autre en-cas, surtout lors d’une poussée inflammatoire.

Health.com explique que cela est dû au fait que « le pop-corn est techniquement une céréale complète, et c’est probablement l’une des plus difficiles à digérer parmi elles », ce qui peut entraîner une aggravation des symptômes. Comme alternative, Kelly Kennedy, diététicienne/nutritionniste agréée suggère de consommer des bretzels, car « ils sont pauvres en fibres et en graisses, et le sel est utile pour remplacer le sodium perdu par la diarrhée. »

Aliments gras ou frits

Soyons francs : les aliments frits ne sont bons pour personne. Mais pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn ils peuvent être particulièrement problématiques. Ils peuvent non seulement irriter la muqueuse gastro-intestinale, mais ProgressiveHealth.com indique aussi que les graisses trans qu’ils contiennent « créent un environnement propice à la prolifération de bactéries dans l’intestin et à une inflammation accrue de l’appareil digestif. » Cela peut provoquer des poussées inflammatoires et entraîner des crampes ou des selles molles, selon Health.com. Plutôt que de consommer des aliments frits, essayez d’opter pour des aliments cuits au four ou grillés, ou, encore mieux, cuits à la vapeur!

Pour des raisons similaires, la source indique qu’il vaut mieux éviter la charcuterie, car sa forte teneur en graisses et en sel peut irriter la muqueuse intestinale, et ainsi « aggraver la diarrhée liée à la maladie de Crohn ou même provoquer des saignements intestinaux. »

Café, alcool et boissons gazeuses

Malheureusement pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, la tasse de café du matin est à proscrire. Selon ProgressiveHealth.com, la caféine « favorise la perte d’eau dans l’organisme » et son acidité peut « facilement irriter la muqueuse intestinale » et provoquer des diarrhées.

Healthline explique que l’alcool peut avoir des effets similaires sur l’organisme et qu’il doit également être évité. Les boissons gazeuses sont à proscrire aussi, car selon la source, elles peuvent  « provoquer des ballonnements chez beaucoup de personnes. »

Produits laitiers

En raison des dommages subis par l’intestin, il n’est pas rare qu’une intolérance au lactose se développe chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Health.com la définit comme « l’incapacité à digérer les sucres présents dans le lait et les autres produits laitiers. »

Ces aliments doivent donc être éliminés complètement de l’alimentation, car leur consommation peuvent aggraver les symptômes tels que ballonnements, diarrhée et douleurs abdominales. Pour les remplacer, Healthline suggère de consommer des produits d’origine végétale à base de soja, de noix de coco, d’amande, de graines de lin ou de chanvre.

Aliments à base de céréales complètes

Si, pour la plupart des gens, consommer des aliments à base de céréales complètes est un choix sain, ce n’est pas le cas pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, surtout lors d’une poussée inflammatoire. En raison de leur forte teneur en fibres, les aliments à base de céréales complètes, comme le pain complet, le riz complet et les flocons d’avoine, peuvent aggraver les symptômes de diarrhée et douleurs abdominales.

Everyday Health suggère d’opter pour du pain et des pâtes raffinés, qui sont plus faciles à digérer. Cependant, si vous faites partie des personnes atteintes de la maladie de Crohn qui souffrent aussi de maladie cœliaque, tous les produits contenant du gluten sont à éviter.

Viande rouge

Comme pour d’autres aliments sur cette liste, il peut être difficile d’éliminer complètement une catégorie alimentaire entière, surtout si celle-ci présente des avantages pour la santé. Malheureusement, les protéines ne sont pas bénéfiques aux poussées inflammatoires de la maladie de Crohn. Cela ne veut pas dire qu’elles doivent être évitées complètement. Les personnes atteintes de la maladie de Crohn peuvent simplement éliminer les protéines grasses, comme la viande rouge, les saucisses et la viande brune de volaille.

Qu’est-ce donc qu’une bonne protéine? Eh bien, évidemment, toutes les protéines bonnes et maigres comme le poisson, le filet de porc, le blanc de volaille, le tofu, ou même les œufs peuvent servir de remplacement.

Aliments contenant du gluten

Nous avons mentionné plus haut que les personnes atteintes de la maladie de Crohn doivent éviter les aliments à base de céréales complètes et opter pour les produits à base de blé raffinés. Malheureusement, bon nombre de personnes ont des difficultés à digérer le gluten.  « Il y a un pourcentage important, plus élevé que dans la population normale, de patients atteints de la maladie de Crohn qui souffrent aussi de maladie cœliaque », explique Abdullah Shatnawei, médecin gastro-entérologue à la Cleveland Clinic dans un entretien avec Health.com.

Si vous faites partie de ce groupe, vous devriez probablement faire preuve de prudence et essayer d’éviter ou de limiter votre consommation de gluten.

Épices ou aliments épicés

Il n’est pas surprenant que les personnes qui souffrent de problèmes digestifs doivent se méfier des épices et aliments épicés, car ceux-ci peuvent agir comme un irritant. Mais il existe une exception à cette règle : le curcuma (ou curcumine), qui a une saveur épicée et est réputé pour réduire les poussées inflammatoire chez les patients atteints de la maladie de Crohn. Afin de retrouver un peu de saveur, essayez d’utiliser du curcuma, du gingembre, de la ciboulette, du cumin, du zeste de citron, des herbes fraîches ou de la moutarde pour épicer un repas. En revanche, évitez les aliments épicés comme l’ail, les piments jalapenos, la poudre de chili, le paprika, le wasabi, les oignons blancs, jaunes ou rouges, le poivre noir et le piment de Cayenne.

Comme pour tout, cette intolérance alimentaire varie avec les personnes, chacun ayant son propre seuil de tolérance.  « Il est donc important d’identifier les aliments qui sont bien ou ne sont pas tolérés », explique le docteur Gina Jarman Hill, RD, professeure titulaire de nutrition à l’université Texas Christian University à Fort Worth lors d’un entretien avec Health.com.

Aliments riches en fibres

Healthline souligne que les personnes atteintes de la maladie de Crohn sont souvent soumises à un régime pauvre en fibres par leur médecin.  « Selon la Crohn’s and Colitis Foundation of America (CCFA), un régime alimentaire pauvre en fibres et en résidus peut se révéler avantageux pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn en contribuant à gérer la constriction de l’intestin grêle ou les symptômes aigus. Ce type de régime réduit les fibres et les « résidus  » qui peuvent rester et irriter les intestins  », explique Healthline.

Cependant, il existe des études contradictoires à ce sujet, car il y a peu de preuves qu’un apport en fibres élevé conduit à des symptômes ou des résultats inconfortables. Une étude réalisée en 2015 a montré qu’un régime à base d’œufs, de produits laitiers, de poisson et de fibres permettait aux patients de se maintenir en rémission sur une période de deux ans. Mais Healthline explique que la majorité des chercheurs pensent qu’un régime à base de plantes convient le mieux lorsqu’il s’agit de réduire l’inflammation intestinale.

Graines

Les graines peuvent aussi poser problème pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn, car elles ne sont pas entièrement digérées lorsqu’elles passent dans l’organisme, ce qui « peut parfois aggraver la diarrhée lors d’une poussée inflammatoire liée à la maladie de Crohn », explique Kelly Kennedy, diététicienne/nutritionniste agréée dans un entretien avec Everyday Health. Cette source recommande d’éviter les aliments contenant beaucoup de graines, comme les framboises, les fraises, les tomates, et les graines de chia et de lin.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X