Les raisons derrière votre constipation chronique

Vos selles sont un sujet délicat. La plupart d’entre nous préféreraient ne pas en parler du tout. Cependant, si vous vous retrouvez fréquemment bloqué, il se peut que vous ayez affaire à l’un des 7 coupables de constipation suivants…

Pas assez de fibres

Selon l’American Society of Colon and Rectal Surgeons (ASCRS), une alimentation saine et riche en fibres, une bonne hydratation et un exercice physique régulier sont essentiels pour une digestion et des selles régulières et saines. Cela signifie qu’il faut consommer au moins 25 grammes de fibres chaque jour.

L’ASCRS recommande que votre consommation quotidienne de fibres soit composée de fibres solubles qui se dissolvent dans l’eau (haricots, avoine et pommes) et de fibres insolubles (légumes à feuilles vertes et blé), qui assurent toutes deux le bon fonctionnement de votre organisme.

La faute à la déshydratation

Ne pas boire suffisamment d’eau peut rapidement entraîner toutes sortes de problèmes de santé, notamment des selles dures, des selles douloureuses et la constipation. L’eau est un élément essentiel du processus de digestion et d’élimination.

Pour un transit intestinal optimal, il faut boire beaucoup d’eau et consommer beaucoup de fibres. En effet, les fibres se mélangent à l’eau. Et trop de l’une et pas assez de l’autre peut potentiellement avoir un impact sur la façon dont les aliments digérés passent dans le système digestif.

L’hypothyroïdie

Souvent, une glande thyroïde inactive, la glande en forme de papillon située à l’avant du cou, peut entraîner la constipation. L’hypothyroïdie, ou une glande thyroïde peu active, émet moins d’hormones pour aider à réguler les fonctions corporelles essentielles, dont la digestion.

Le manque d’hormones peut ralentir la digestion et entraîner une constipation chronique. Si vous soupçonnez une hypothyroïdie, parlez-en à votre médecin qui pourra vous adresser à un interniste pour examiner votre fonction thyroïdienne.

Le stress

Selon des recherches menées par les National Institutes of Health, le stress affecte l’ensemble du système nerveux entérique (SNE), ce qui signifie que le stress peut avoir un impact sur le fonctionnement normal de l’intestin et provoquer des perturbations de toutes sortes dans le tractus gastro-intestinal luminal – y compris des irrégularités intestinales et la constipation.

Le sommeil peut également affecter la santé intestinale – et nous savons tous que le stress peut entraîner un sommeil de mauvaise qualité et de moindre durée. Si le stress affecte votre sommeil, essayez d’intégrer un peu de yoga et de méditation douce dans votre régime avant le coucher.

Vous ne faites pas assez d’activité physique

Vous savez déjà qu’une activité régulière est essentielle à une bonne santé. Des recherches menées par WebMD affirment que l’exercice peut aider à accélérer la digestion et le transit intestinal si les vôtres sont devenus inefficaces et léthargiques.

L’exercice facilite le transit intestinal en aidant les aliments à se déplacer plus efficacement dans le gros intestin et en veillant à ce qu’une quantité suffisante d’eau soit absorbée au cours du processus pour faciliter le passage des selles. L’activité physique contribue également à déclencher la contraction naturelle des muscles le long des parois intestinales, ce qui favorise l’élimination des aliments.

Vos médications sur ordonnance

Des chercheurs de l’American College of Gastroenterology affirment que certains médicaments délivrés sur ordonnance peuvent perturber le transit intestinal et entraîner des épisodes réguliers de constipation.

Par exemple, les analgésiques sur ordonnance de la famille des opioïdes sont systématiquement liés à la constipation et constituent souvent un effet secondaire de la prise de ces médicaments à long terme. Si vous prenez des analgésiques sur ordonnance pour un problème de douleur grave (par exemple, la fibromyalgie) et que vous souffrez de constipation, demandez à votre médecin quelles sont les options qui vous permettront de soulager les selles douloureuses.

Des changements dans votre alimentation

Beaucoup de choses peuvent avoir un impact sur notre régime alimentaire – par exemple, les vacances, les congés ou les déplacements réguliers pour le travail. Quoi qu’il en soit, la quantité de fibres (de types soluble et insoluble) aide à maintenir des selles confortables et régulières.

Les gastroentérologues de l’American College of Gastroenterology affirment que les changements de régime alimentaire (par exemple, à la suite d’un voyage) peuvent perturber vos habitudes intestinales normalement saines, en particulier si vous mangez soudainement des aliments épicés ou exotiques auxquels votre corps n’est pas habitué.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X