Les signes principaux de la coqueluche chez les enfants

La coqueluche est causée par une infection bactériale du système respiratoire. Les symptômes précoces imitent ceux du rhume, mais des quintes de toux sévères et une respiration rauque qui produit un bruit typiquement coquelucheux sont les symptômes les plus révélateurs.

La coqueluche était à une époque la cause d’environ 10000 décès d’enfants chaque année. Un vaccin est heureusement disponible aujourd’hui. Les parents peuvent faire immuniser leur enfant dès que l’enfant a deux mois. Ce processus d’immunisation continue jusqu’à l’enfant fête ses cinq ou six ans. Cependant, les enfants plus âgés, tout comme les adolescents et les adultes peuvent se trouver en danger de la coqueluche si l’efficacité de leurs doses du vaccin se réduit avec le temps.

On vous présente huit signes qui peuvent indiquer une infection de la coqueluche chez votre enfant…

1. Des symptômes de rhume

Le signe le plus précoce de la coqueluche commence environ dix jours après d’autres symptômes connus comme des symptômes typiques d’un rhume (y compris des éternuments, des yeux larmoyants, de la fatigue, de la raideur dans les muscles et perte de l’appétit). Votre enfant peut être affecté par d’autre symptômes de rhume, tels que de la fièvre ou une toux légère. Le mucus épais que se développent comme résultat de la coqueluche peut rendre difficile les actes de manger et de boire, alors votre enfant perdrait peut-être sa volonté de manger. Mais bien que cette perte d’appétit puisse indiquer un rhume, elle peut aussi signaler la coqueluche.

Comme la plupart des signes de la coqueluche imitent ceux d’un rhume normal, il est trop facile de considérer à tort la situation comme étant rien de sérieux. Les adultes sont aussi vulnérables à la coqueluche. Chez les adultes il est d’autant plus normal de supposer que la coqueluche est un rhume car cette maladie se manifeste différemment chez les adultes que chez les enfants.

2. Une toux sévère

Dans 10 à 14 jours, l’enfant infecté développera une toux plus sévère avec un bruit révélateur typiquement coquelucheux. Les quintes de toux peuvent durer plus d’une minute. Le bruit suit chaque toux avec chaque profonde respiration pendant une quinte de toux. La coqueluche est fortement contagieuse, et la toux qui l’accompagne est extrêmement sérieux et dangereux. Cette toux sévère peut propager facilement la coqueluche aux enfants comme aux adultes.

La coqueluche peut devenir si sévère qu’elle pousse l’enfant à vomir à cause des toux violentes – ou bien car un vaisseau dans son œil a éclaté. Les bébés atteints de la coqueluche produiront normalement le bruit typique pendant qu’ils halètent et tentent de régulariser la respiration. Les nouveau-nés ne tousseraient peut-être pas – ils auraient plutôt des haut-le-cœur. C’est une possibilité effrayante qu’on discutera bientôt dans cet article.

3. De la fièvre

Une fièvre légère se développe normalement pendant les quelques semaines après l’infection initiale (avec les autres symptômes de la coqueluche). La fièvre légère se produit généralement pendant la présence d’autres symptômes de rhume. En effet, la plupart des parents supposeraient que leur enfant n’est atteint que par un rhume. L’enfant est le plus contagieux pendant la phase initiale, où les symptômes sont encore légers. Quant aux fièvres résultant de la coqueluche, il est probable qu’elles seront assez légères – même si la toux empira, la fièvre n’empira pas. Mais si la fièvre s’aggrave, consultez un médecin le plus tôt que possible.

Le nombre de cas de la coqueluche est beaucoup plus bas qu’hier, car il y a un vaccin pour empêcher la transmission de ce virus respiratoire entre les enfants et les adultes. En effet, la plupart du temps ce sont les enfants de moins de six ans non ou partiellement vaccinés qui attrapent le virus. Il est alors crucial que toute la famille soit vaccinée, car le virus peut affecter votre enfant pas encore vacciné même si le virus ne vous touche pas.

4. De la congestion

La coqueluche encourage la production des grandes quantités de glaire épaisse et collante dans la poitrine et les narines, ainsi que la toux tenace et douloureuse. Si un bébé ou un nouveau-né avale de la glaire ou devient trop congestionné, ceci peut provoquer des épisodes de vomissements ou d’étouffement pendant que le bébé tente de dégager les voies respiratoires. La congestion des sinus commence pendant les deux premières semaines après l’infection. Cela dit, pendant ces phases initiales, et la congestion et le nez qui coule peuvent se manifester.

Pendant la progression du développement de la coqueluche, après les quelques premières semaines, le virus devient plus dangereux pour votre enfant. Si votre enfant est atteint de la coqueluche, étant donné la contagiosité du virus, il est déconseillé d’amener votre enfant à la garderie ou aux rendez-vous pour jouer avec d’autres enfants. Il est aussi essentiel de pointer l’importance pour les femmes enceintes de se faire vacciner – même les bébés pas encore nés peuvent devenir victimes de ce virus.

5. Un teint rouge

Les quintes de toux typiques de cette maladie peuvent causer un teint ou une apparence rouge, à cause de la difficulté de respirer ainsi que la tension des muscles. Il est aussi typique d’observer une apparence pâle, voire bleue à cause d’un manque d’oxygène et un niveau anormal de congestion. Si vous observez des petits points rouges sur le visage de votre enfant, ce sont des vaisseaux sanguins qui éclatent à cause de la toux violente.

Le teint rouge et particulièrement les vaisseaux sanguins éclatés indiquent que votre enfant est extrêmement malade de la coqueluche. Veillez à surveiller soigneusement les symptômes de votre enfant. Si l’enfant peine à respirer, amenez-le directement aux urgences.

6. Des yeux larmoyants

L’infection respiratoire à l’origine de la coqueluche entraîne souvent de la congestion nasale et de la poitrine, accompagné des éternuments et des yeux larmoyants rouges et irrités. Les enfants toussent parfois avec autant de force que vous verrez points rouges dans un œil ou bien dans les deux yeux – ce sont des vaisseaux sanguins éclatés. Si les yeux larmoyants sont le seul symptôme que votre enfant subit ce n’est probablement pas un cas grave. Mais si vous observez des vaisseaux sanguins éclatés sur votre enfant, ceci peut indiquer que le cas de votre enfant, et sa toux, sont extrêmement sévère.

La coqueluche est vraiment difficile pour les enfants, sur le plan physique comme sur le plan émotionnel. Les tout-petits sont souvent agacés, et ils pleurent souvent car ils ne comprennent pas ce qui se passe. Les enfants plus âgés quant à eux ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas aller jouer avec leurs amis. Ce phénomène arrive souvent parce que, pendant les périodes entre les quintes de toux les enfants se sentent normalement bien. Rappelons-nous que la coqueluche est très contagieuse, et il ne faut pas permettre à votre enfant atteint de ce virus d’aller à l’école ou d’aller jouer avec d’autres enfants.

7. L’épuisement

Il est normal pour les bébés et les petits enfants de devenir physiquement épuisé à cause de l’effort qu’une toux nécessite – d’autant plus qu’ils ont probablement déjà subi quelques semaines de symptômes de rhume. Un cas de coqueluche pourrait s’avérer si exigeant sur le plan physique que l’enfant se trouve complètement épuisé au bout d’une quinte de toux. En fonction de l’intervalle entre les quintes de toux, il se peut qu’un enfant ne réussit pas à se reposer avant qu’une autre ne commence. Nous, les adultes, on connaît la difficulté physique d’une infection respiratoire. Mais pour les enfants qui souffrent de la coqueluche, ils doivent subir une toux beaucoup plus sévère qui peut durer quelques mois.

Ce qui empire encore la situation, c’est que la toux empêchera souvent votre enfant de dormir pendant la nuit comme pendant les siestes. Ce rythme de sommeil perturbé aggravera l’épuisement physique.

8. L’apnée

L’un des symptômes les plus terrifiants de la coqueluche est l’apnée : où la respiration s’arrête pendant des périodes courtes et longues pendant des quintes de toux, mais elle retrouve ensuite son rythme normal. Ce symptôme peut s’avérer particulièrement effrayant si vous avez un bébé – et malheureusement il se produit le plus souvent chez les nouveau-nés. Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (the Centers for Disease Control and Prevention – CDC), la coqueluche est plus dangereuse pour les bébés : il y a une probabilité de 50 pour cent qu’un bébé de moins d’un an nécessitera une visite à l’hôpital pendant la période d’infection. Les CDC soulignent aussi que les enfants vaccinés sont moins susceptibles de subir de l’apnée, de la décoloration du visage et des vomissements dû à la toux.

Bien qu’il soit difficile de diagnostiquer la coqueluche pendant ses phases préliminaires, il est crucial de la diagnostiquer le plus tôt que possible. Il existe des antibiotiques qui pourraient aider à diminuer les symptômes du virus ainsi que sa contagiosité.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X