Causes médicales des sueurs nocturnes chez les hommes et les femmes

Vous êtes-vous déjà réveillé d’un profond sommeil profond et réaliser que vous êtes trempé de sueur ? Que votre oreiller soit complètement mouillé ou que vos draps soient trempés, il n’y a parfois pas d’explication apparente à ces sueurs (lorsque, par exemple, la pièce est relativement fraîche et que vous n’êtes pas emmitouflé dans une couverture).

Il peut s’agir de sueurs nocturnes, qui n’ont pas d’explication médicale, communément appelées hyperhidrose idiopathique dans la communauté médicale. Cependant, il peut également y avoir des causes médicales sous-jacentes derrière cette hyperhidrose nocturne. Examinons de plus près 13 de ces raisons…

1. La ménopause

Il s’agit d’une étape de la vie d’une femme durant de laquelle des changements hormonaux se produisent, en particulier une chute des œstrogènes. Alors que la ménopause peut provoquer des «bouffées de chaleur» chez les femmes pendant la journée, la même chose peut se produire pendant leur sommeil – vous vous réveillez donc trempée sans en connaître la cause, selon WebMD.

De plus en plus de professionnels de la santé parlent de ce que l’on appelle la « ménopause masculine », qui peut être temporaire (syndrome de l’homme irritable) ou une baisse permanente de la testostérone qui produit des symptômes, notamment une sensation de chaleur excessive et une transpiration excessive du corps.

2. Certains médicaments

La prise de certains médicaments peut avoir une variété d’effets secondaires, dont la sueur nocturne, selon le NHS (géré par le gouvernement britannique). Les antidépresseurs sur ordonnance en font partie, ajoute la source. Cependant, certains médicaments en vente libre peuvent également déclencher une hyperhidrose nocturne (sueurs nocturnes).

3. Un faible taux de glycémie

Il faut être prudent lorsque votre taux de sucre dans le sang est trop bas. Cela peut déclencher des problèmes tels que l’anxiété, des étourdissements et une vision floue.Cela peut également être accompagné d’une transpiration excessive. Dès lors, si votre glycémie baisse la nuit, il est possible que vous soyez moite en dormant.

Selon WebMD, ceux qui sont particulièrement à risque de sueurs nocturnes dues à un faible taux de sucre dans le sang (appelé cliniquement hypoglycémie) sont ceux qui prennent des médicaments antidiabétiques. Parlez peut-être à votre médecin des moyens de maintenir votre taux de sucre dans le sang tout au long de la nuit.

4. Les infections bactériennes

La clinique Mayo vise une infection en particulier appelée brucellose. Cette infection est transmise aux humains par les animaux, le plus souvent via le lait non pasteurisé et d’autres produits laitiers, selon la même source.

Cette infection peut provoquer des sueurs nocturnes, mais vous aurez probablement d’autres symptômes qui mèneront à un diagnostic correct, notamment des douleurs articulaires, de la fatigue et de la fièvre. La clinique Mayo note que cette infection bactérienne est généralement traitée avec des antibiotiques, mais peut prendre plusieurs mois à éliminer.

5. Le cancer

Loin de nous l’envie de vous faire paniquer, mais dans certains cas, les sueurs nocturnes chroniques peuvent être le signe que vous souffrez de quelque chose de plus grave, selon la clinique Mayo. Sur sa liste des causes de sueurs nocturnes, la clinique inclut la leucémie (un cancer du sang / de la moelle osseuse), le cancer de Hodgkin (cancer du système lymphatique) et le syndrome carcinoïde, qui, selon la source, est le résultat d’un type de tumeur cancéreuse.

Cependant, ne tirez pas des conclusions hâtives. Si vous avez des sueurs nocturnes et que cela vous inquiète, prenez rendez-vous avec votre médecin afin qu’il puisse identifier les causes possibles.

6. L’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie est une thyroïde hyperactive. La thyroïde est une glande qui contrôle de nombreuses fonctions de votre corps, y compris votre métabolisme. L’hyperthyroïdie injecte trop d’hormones thyroïdiennes dans votre circulation sanguine, entraînant souvent de l’anxiété, une perte de poids et une «intolérance à la chaleur», note MedicineNet.com.

La transpiration excessive est le résultat de la sur stimulation de votre métabolisme. Heureusement, il existe des traitements pour cette condition, tels que les médicaments antithyroïdiens, l’ablation radioactive et la chirurgie.

7. Les problèmes nerveux

WebMD explique que les conditions neurologiques peuvent entraîner une augmentation des sueurs nocturnes. Les conditions mentionnées par la source comprennent la dysréflexie autonome (une augmentation soudaine de la pression artérielle) et la syringomyélie post-traumatique (résultant d’une lésion de la moelle épinière).

D’autres problèmes neurologiques liés aux sueurs nocturnes comprennent les accidents vasculaires cérébraux et la neuropathie autonome, qui, selon la source, est “des dommages aux nerfs qui aident à contrôler les fonctions involontaires du corps”. L’un des symptômes peut inclure des problèmes de régulation de la température corporelle et de la transpiration.

8. L’hyperhidrose idiopathique

Ceci est un problème qui peut vous faire transpirer nuit et jour. Bien qu’il s’agisse d’une maladie médicalement curable, il s’agit d’une “condition dans laquelle le corps produit trop de sueur de manière chronique sans aucune cause médicale identifiable”, note WebMD.

Cependant, la même source indique qu’il existe une hyperhidrose “secondaire”, qui est une transpiration excessive causée par d’autres facteurs, dont certains que nous avons déjà mentionnés, tels que certains médicaments, l’anxiété ou d’autres conditions médicales.

9. La consommation d’alcool

Healthline.com note que la consommation d’alcool peut déclencher des sueurs nocturnes, alors surveillez les quantités que vous buvez. “Boire peut augmenter votre fréquence cardiaque et élargir les vaisseaux sanguins de votre peau. Cela peut déclencher la transpiration », est-il expliqué.

De plus, seulement 10 % environ de l’alcool que vous consommez sera évacué de votre corps dans la sueur et l’urine, tandis que le reste est décomposé en sous-produits. Les sueurs nocturnes pourraient également être un signe de sevrage alcoolique, qui n’est heureusement que temporaire, mais qui peut mettre la vie en danger.

10. L’anxiété

“Les sueurs nocturnes sont un symptôme d’anxiété courant et pénible”, explique CalmClinic.com. Vous pouvez cogiter et être debout toute la nuit, « dégoulinant de sueur ».

Les sueurs nocturnes elles-mêmes peuvent causer de l’anxiété si vous ne savez pas quelle en est la véritable cause. “Il n’est pas rare que l’anxiété provoque des sueurs nocturnes, et il n’est pas rare non plus que les sueurs nocturnes provoquent encore plus d’anxiété”, explique la source. Si vous êtes préoccupé par votre transpiration au point de perdre le sommeil, consultez un médecin.

11. La grossesse

Livestrong.com indique que les sueurs nocturnes peuvent être liées à la grossesse. Cela est dû à un déséquilibre hormonal “qui provoque un dysfonctionnement de la jauge de température”. Ces sueurs nocturnes pendant la grossesse peuvent être particulièrement intenses. “Les sueurs nocturnes peuvent perturber la vie de n’importe quelle femme, mais cela peut être particulièrement difficile pour une femme enceinte.”

La partie du cerveau appelée hypothalamus qui est responsable de la régulation de votre température interne est affectée par des carences en œstrogènes, explique Livestrong.com. Cela incite l’hypothalamus à libérer des produits chimiques dans le sang pour dilater les vaisseaux sanguins et libérer l’excès de chaleur. “Il est courant pendant la grossesse qu’une femme ait des sueurs nocturnes accompagnées de frissonnements”, explique la source.

12. Les maladies auto-immunes

Prevention dit que si vous avez des sueurs nocturnes, il est également possible que vous souffriez d’une maladie auto-immune (lorsque votre système immunitaire attaque par erreur des cellules et des tissus sains).

Des exemples de maladies auto-immunes sont le lupus, qui peut être bénin ou potentiellement mortel, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie coeliaque. Si vous avez des sueurs nocturnes sans explication ou si vous remarquez d’autres changements, consultez votre médecin, car le traitement précoce de certaines de ces maladies auto-immunes peut améliorer les résultats.

13. L’obésité

MedicalDaily.com explique que l’obésite s’accompagne généralement d’autres complications (autres que l’augmentation de votre risque de diabète). Bien que nous ayons déjà mentionné que la ménopause est une cause possible des sueurs nocturnes, “les femmes obèses sont encore plu inconfortables durant la ménopause”, ajoute la source.

La source citait une étude brésilienne qui montre que les femmes obèses ont plus souvent des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur. “Cette croyance stipule essentiellement que la graisse isole le corps et aide à retenir la chaleur, ce qui perturbe la capacité du corps à la distribuer”, note-t-il. Ce lien avec l’obésité n’est pas exclusif aux femmes ménopausées. D’autres sources notent que toute personne obèse pourrait être plus à risque de sueurs nocturnes et d’autres problèmes nocturnes, y compris l’apnée obstructive du sommeil.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X