Causes des sensations d’engourdissement et de fourmillement dans les mains

Le corps humain est un organisme complexe, et quand quelque chose ne va pas, on peut voir apparaître un certain nombre de symptômes ou signaux d’alarme. L’un des plus répandus est une sensation de fourmillement ou d’engourdissement dans les mains, les pieds, ou les deux. Bien qu’il s’agisse sans aucun doute d’un symptôme inquiétant, WebMD assure qu’il peut parfois être bénin ou temporaire.

En revanche, il arrive que l’engourdissement ou les fourmillements dans les mains ou les pieds soient graves, chroniques ou épisodiques. Tout type d’engourdissement est généralement le signe d’une irritation ou d’une lésion d’un ou plusieurs nerfs. La plupart du temps il s’agit des nerfs périphériques, qui sont ceux « qui relient le cerveau et la moelle épinière au reste du corps, » explique VeryWell Health. Un certain nombre d’affections différentes peuvent entraîner des lésions des nerfs périphériques. Nous vous conseillons de consulter un médecin en cas de fourmillements ou d’engourdissements persistants dans les mains. En attendant, voici un aperçu des causes possibles d’engourdissement et/ou de fourmillements dans les mains…

Diabète

De nombreuses personnes souffrent de diabète de type 2 sans même le savoir, explique Prevention, rendant compte d’un entretien avec le docteur Rob Danoff, directeur du service de médecine familiale de l’Aria Health System à Philadelphie. Cela est dû au fait que les symptômes peuvent parfois être subtils. Si un problème comme le diabète n’est pas traité, l’engourdissement des mains peut se développer en raison de lésions nerveuses liées au diabète. En fait, le diabète est l’une des causes principales de neuropathie périphérique (atteinte des nerfs en dehors du cerveau et de la moelle épinière). Selon WedMD, le diabète est responsable de 30 % de tous les cas de neuropathie périphérique. Dans bien des cas, les fourmillements dans les mains sont l’un des premiers signes du diabète.

Les personnes qui souffrent de neuropathie diabétique ressentent des fourmillements qui commencent dans un pied ou les deux, remontent le long des jambes, puis atteignent les mains et les bras. La source note également qu’environ deux tiers des personnes souffrant de diabète présentent aussi des formes légères à graves de lésions nerveuses.

Carences en vitamines ou minéraux

Un certain nombre de vitamines et minéraux sont responsables du maintien d’une fonction nerveuse saine. les carences et la surconsommation des vitamines E, B1, B6, B12, ou de niacine, peuvent causer des picotements dans les mains. Des carences en potassium ou en magnésium peuvent également entraîner des engourdissements, selon Healthline.

Un exemple parfait est la carence en vitamine B12. Selon WebMD, elle « peut entraîner une anémie pernicieuse, qui est une cause importante de neuropathie périphérique. Mais un excès de vitamine B6 peut aussi provoquer des fourmillements dans les mains et les pieds. » D’autres symptômes causés par une carence en vitamine B12 sont la faiblesse, la fatigue, la jaunisse de la peau et des yeux, ainsi que des difficultés à réfléchir, à marcher et à garder l’équilibre, et des hallucinations, indique Healthline.

Maladie de Raynaud

La maladie de Raynaud est parfois appelée phénomène de Raynaud. Healthline explique qu’elle se manifeste par un rétrécissement des vaisseaux sanguins, empêchant le sang d’arriver aux mains et aux pieds. À cause du manque de flux sanguin, certains symptômes apparaissent : engourdissement, sensation de froid, pâleur extrême et douleur. Ces symptômes s’amplifient si vous avez froid ou si vous êtes stressé.

« La maladie de Raynaud peut causer des douleurs atroces, et certaines personnes remarquent aussi que leurs doigts enflent et deviennent blancs ou bleus lors d’une attaque », explique Prevention. Bien que les spécialistes ne sachent pas exactement pourquoi cette maladie survient, ils savent que les femmes sont plus touchées. Les symptômes peuvent être déclenchés par des températures froides, des blessures aux mains, des lésions des tissus et par la prise de médicaments comme ceux qui traitent l’hypertension ou les migraines, ajoute la source.

Syndrome du canal carpien

Avant d’examiner le syndrome du canal carpien, voyons ce qu’est le canal carpien. Healthline le décrit comme « un passage étroit qui traverse le centre du poignet. » Au milieu de ce passage se trouve le nerf médian. Ce nerf est responsable de la sensibilité des doigts, notamment le pouce, l’index, le majeur et une partie de l’annulaire.

Tout comme le tennis-elbow (que nous aborderons ensuite), le syndrome du canal carpien survient souvent à la suite d’activités répétitives, comme la dactylographie ou le travail sur une chaîne de montage. Le docteur Danoff explique à Prevention que c’est l’une des causes principales d’engourdissement des mains. « C’est relativement fréquent chez les personnes qui passent beaucoup de temps à travailler sur un ordinateur », explique-t-il. Les personnes dont les mains reposent sur une surface dure ou contre un bord pendant qu’elles tapent ou celles qui utilisent une souris y sont plus susceptibles. Les mouvements répétitifs de ce type de travail font enfler les tissus entourant le nerf médian, ce qui exerce une pression sur celui-ci. « Cette pression peut causer un engourdissement, des picotements, une douleur et une faiblesse dans la main affectée », selon Healthline.

Si le syndrome du canal carpien n’est pas traité, une opération visant à soulager le nerf pincé peut devenir nécessaire. Prevention note aussi que si les deux mains sont touchées par le syndrome du canal carpien, cela peut être le signe d’une autre maladie, comme la polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune qui attaque les articulations.

Tennis-elbow ou épicondylite

L’épicondylite latérale, mieux connue sous le nom de « tennis-elbow », est causée par des mouvements répétitifs, comme le balancement d’une raquette de tennis. Selon l’American Society for Surgery of the Hand (ASSH), elle survient lorsque les tendons qui s’enroulent autour du coude sont usés ou affaiblis. Ne vous fiez pas à son nom, car elle peut toucher toute personne pratiquant une activité qui comporte des torsions répétitives. « La répétition des mouvements endommage les muscles et les tendons de l’avant-bras, provoquant des douleurs et brûlures à l’extérieur du coude », explique Healthline.

Selon Prevention, les sensations de picotement et d’engourdissement dans les mains font partie des signes précoces du tennis elbow. Bien sûr, d’autres symptômes révélateurs sont des douleurs au coude et à l’avant-bras. Si l’un de ces symptômes se manifestent, arrêtez de pratiquer le sport ou l’activité en question. Si les symptômes reviennent, consultez un médecin.

Une autre cause possible des sensations de picotement et d’engourdissement dans les mains est l’épicondylite médiale, qui ressemble au tennis-elbow, mais a été surnommée « coude du golfeur ». Cette affection provoque une douleur au coude, ainsi qu’une faiblesse, un engourdissement et des picotements dans l’auriculaire et l’annulaire. Un engourdissement de la main peut survenir si l’enflure devient si importante qu’elle entraîne un dysfonctionnement du nerf cubital. Il est important de noter que cela est extrêmement rare, selon Healthline.

Troubles de la thyroïde

La thyroïde, glande en forme de papillon située dans le cou, produit des hormones qui régulent le métabolisme de l’organisme. Si ces hormones sont déréglées, cela peut avoir des effets importants sur beaucoup d’autres fonctions corporelles. « Ce n’est peut-être pas la première chose qui vient à l’esprit, mais un trouble thyroïdien peut provoquer un engourdissement des mains », explique le docteur Danoff à Prevention.

Dans le cas d’une insuffisance de la thyroïde ou hypothyroïdie, la thyroïde ne produit suffisamment d’hormones, selon Healthline. Si l’hypothyroïdie n’est pas traitée, elle peut endommager les nerfs responsables des sensations dans les bras et les jambes. « Cela s’appelle la neuropathie périphérique », ajoute la source. « Elle peut provoquer engourdissement, faiblesse et fourmillements dans les mains et les pieds ». Si vous présentez également des symptômes tels que la perte de cheveux, la prise de poids ou une sensation constante de froid, Prevention vous conseille de parler à votre médecin de l’hypothyroïdie.

Certains traitements médicaux

Bien que les médicaments soient conçus pour nous aider, ils peuvent parfois avoir des effets secondaires nocifs ou désagréables. Healthline explique les lésions nerveuses, appelées aussi neuropathie, peuvent parfois résulter de la prise de certains médicaments, en particulier ceux qui traitent le cancer, le VIH/SIDA et les crises d’épilepsie. Ces affections peuvent toucher les mains et les pieds et sont accompagnées d’autres symptômes, comme faiblesse, picotements et sensations anormales dans les mains.

Selon Healthline, les responsables de l’engourdissement sont souvent les antibiotiques tels que le métronidazole (Flagyl), la nitrofurantoïne (Macrobid) et les fluoroquinolones (Cipro), les médicaments anticancéreux tels que le cisplatine et la vincristine, ainsi que les antiépileptiques comme la phénytoïne (Dilantin) et les médicaments pour le cœur ou la tension artérielle comme l’amiodarone (Nexterone) et l’hydralazine (Apresoline). Les sensations d’engourdissement et de picotements peuvent également être causées par des médicaments antialcooliques, des médicaments pour le cœur ou la tension artérielle, et des traitements d’affections cutanées, ajoute Prevention.

Si vous pensez que l’un de vos médicaments est responsable de ces symptômes, parlez-en à votre médecin. Celui-ci pourra diminuer la dose que vous prenez ou trouver un traitement similaire qui ne provoque pas ces effets. N’arrêtez jamais de prendre un médicament sans consulter votre médecin.

Hernie discale

Rien qu’à entendre les mots « hernie discale », on a déjà mal! Les disques intervertébraux sont les coussinets souples qui séparent les os de la colonne (les vertèbres). « Une rupture du disque laisse échapper la masse gélatineuse qui se trouve au milieu », explique Healthline. « C’est ce que l’on appelle une hernie discale. »

Un disque endommagé peut causer une irritation ou exercer une pression sur les nerfs de la colonne vertébrale. En plus de l’engourdissement, d’autres symptômes comprennent une faiblesse ou une douleur dans les bras ou les jambes.

Spondylose cervicale

La spondylose cervicale est un type d’arthrite qui touche les disques du cou et est souvent causée par des dommages à répétition. Selon Healthline, « elle est causée par des années d’usure de la colonne vertébrale. » La vertèbre endommagée affecte les autres nerfs en les comprimant, ce qui provoque des fourmillements et engourdissement des mains, des bras et des pieds.

Souvent, les personnes atteintes de spondylose cervicale n’ont aucun symptôme. Mais certains souffrent d’une certaine raideur du cou. D’autres symptômes comprennent « une faiblesse dans les bras, les mains, les jambes et les pieds, des maux de tête, un bruit sec en bougeant le cou, une perte d’équilibre et de coordination, des spasmes musculaires dans le cou ou les épaules » ainsi qu’une perte de contrôle des selles et de la vessie.

Tunnel cubital

Vous vous représentez cette sensation horrible après vous être cogné le coude? Il s’agit de la même zone nerveuse que le nerf cubital, un « nerf qui va du cou à la main, du côté de l’auriculaire », explique Healthline. Ce nerf peut se trouver « comprimé ou trop étiré dans la partie interne du coude. » Quand cela se produit, on parle de syndrome du tunnel cubital.

Les personnes qui souffrent de syndrome du tunnel cubital présentent des symptômes comme des picotements et engourdissement des mains, en particulier au niveau de l’annulaire et l’auriculaire. La source ajoute qu’elles peuvent également ressentir des douleurs dans l’avant-bras, ainsi qu’une faiblesse de la main. Cette douleur s’aggrave en pliant le coude.

Accident vasculaire cérébral

Bien que ce soit très improbable, une sensation d’engourdissement dans les mains peut être le signe d’un accident vasculaire cérébral (AVC), selon Healthline. Un AVC se produit lorsque le flux sanguin vers l’une des zones du cerveau est bloqué. Si c’est le cas, la situation est grave. Les AVC peuvent mettre la vie en danger parce que les cellules cérébrales commencent à mourir par manque d’oxygène, explique Prevention. Les AVC sont la cinquième cause de décès aux États-Unis.

Healthline note qu’il y a beaucoup d’autres signes qui indiquent si le problème est dû ou non à un AVC. Une sensation d’engourdissement dans les mains n’est pas un signe en soi. Vous devez immédiatement contacter les services médicaux si vous ou l’un de vos proches ressent « une faiblesse ou un engourdissement soudain dans le bras ou la jambe, surtout s’il ne se manifeste que d’un seul côté du corps, des difficultés à parler ou à comprendre les autres, une confusion, un affaissement du visage, des difficultés soudaines à voir d’un ou des deux yeux, un étourdissement soudain ou une perte d’équilibre », ainsi que des maux de tête soudains et intenses.

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie touchant le système nerveux central, c’est-à-dire le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Elle pousse le système immunitaire à s’attaquer lui-même, endommageant la myéline, une substance grasse qui protège les fibres nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. Un engourdissement et des fourmillements dans les mains peuvent en résulter, déclare Prevention après un entretien avec le docteur Danoff.

Cette maladie peut affecter n’importe qui, à tout âge, mais la National Multiple Sclerosis Society souligne que les femmes sont trois fois plus susceptibles de développer la sclérose en plaques que les hommes, et qu’elle apparaît en général entre 20 et 50 ans. « Bien que les symptômes soient très variés, la faiblesse des membres et des muscles, la vision double, la mauvaise coordination et la douleur font partie des signaux d’alarme qui peuvent coïncider avec l’engourdissement de la main d’une personne atteinte », ajoute Prevention.

Kystes ganglionnaires

Les kystes ganglionnaires sont des excroissances non cancéreuses qui peuvent apparaître n’importe où sur le corps, mais se développent le plus souvent sur les tendons ou les articulations, en particulier au poignet ou à la main. Ces excroissances peuvent atteindre un diamètre de 2 cm ou plus et, selon l’American Academy of Orthopaedic Surgeons (AAOS), il s’agit des masses ou des bosses les plus courantes sur les mains.

Ces kystes disparaissent parfois d’eux-mêmes, explique Prevention, mais s’ils sont source de gêne, ils doivent être enlevés par une intervention chirurgicale ou « aspiration », une procédure qui consiste à drainer les kystes. Quoi qu’il en soit, s’ils ne sont pas traités, ces kystes peuvent exercer une pression sur un nerf voisin et causer engourdissement, douleur ou faiblesse dans la main, selon Healthline.

Troubles liés à l’alcool

La plupart des gens s’adonnent à l’alcool de temps à autre, ou même chaque semaine. Cela ne pose pas de problème, du moment que la consommation est modérée. Une consommation abusive d’alcool aboutit souvent à l’alcoolisme et peut avoir des effets nocifs. Il existe de nombreux symptômes et effets secondaires associés aux troubles liés à l’alcool. Un effet principal touche les nerfs et provoque une sensation de fourmillement dans les mains et les pieds. « D’autres neuropathies liées à l’alcool comprennent des picotements, la faiblesse musculaire, des crampes ou spasmes musculaires, des difficultés à contrôler la miction » et des troubles de l’érection, selon Healthline.

En plus des lésions nerveuses, les personnes souffrant d’alcoolisme sont aussi plus susceptibles de présenter des carences en thiamine ou en vitamines, car elles ont souvent de mauvaises habitudes alimentaires, qui sont une autre cause fréquente de neuropathie périphérique. « Il est possible que l’alcoolisme en soi provoque des lésions nerveuses, une affection que certains chercheurs appellent neuropathie alcoolique », selon WebMD.

Maladie de Lyme

La menace de la maladie de Lyme revient chaque année, quand la température remonte à travers les États-Unis. La maladie de Lyme est transmise à l’homme par une piqûre de tique infectée. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la maladie de Lyme est plus fréquente que jamais, avec un nombre de cas qui a plus que triplé aux États-Unis depuis la fin des années 1990.

« Les personnes qui contractent une infection par la bactérie qui cause la maladie de Lyme ont tout d’abord une éruption cutanée en forme de cible circulaire et des symptômes semblables à ceux de la grippe, comme de la fièvre et des frissons », explique Healthline. Sans traitement, d’autres symptômes peuvent survenir, comment les douleurs articulaires et un engourdissement des bras et des jambes. Soyez vigilant après vous être rendu dans des zones où les tiques peuvent se trouver, comme les forêts, les zones broussailleuses ou les herbes hautes. Pour en savoir plus, consultez cet article au sujet des Données et symptômes de la maladie de Lyme.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X