Causes courantes de la miction fréquente

On parle de miction fréquente lorsque le besoin d’uriner est plus fréquent que la normale. Il n’existe pas de règles strictes pour déterminer ce qui constitue une quantité normale. Mais si votre besoin d’uriner a augmenté au point de causer des problèmes ou des douleurs, il y a clairement un trouble sous-jacent qui doit être traité. Pour certaines personnes, la fréquence de leur besoin d’uriner est source de stress et d’anxiété, surtout si elles ne sont pas à proximité de toilettes.

Il existe de nombreuses causes à l’origine des mictions fréquentes, qui peuvent être gérées ou soignées grâce à un traitement approprié dispensé par votre médecin. Dans cet article, nous allons aborder plusieurs de ces causes et la façon dont elles peuvent être traitées. Ne laissez pas les mictions fréquentes perturber votre vie. Si vos visites aux toilettes vous causent des problèmes, traitez-les immédiatement pour retrouver la qualité de vie que vous avez toujours appréciée.

Infection des voies urinaires

Une infection des voies urinaires est l’une des causes les plus courantes des mictions fréquentes, surtout chez les femmes. Selon SQUMJ, entre 50 et 60 % des femmes souffriront d’un épisode symptomatique au cours de leur vie. Les femmes sont plus sujettes aux infections urinaires car leur urètre est plus court que chez les hommes. « Au cours d’une infection urinaire, un agent infectieux extérieur pénètre dans l’organisme et provoque une inflammation (gonflement) du système urinaire », décrit la Cleveland Clinic.

Le risque de développer une infection urinaire est plus élevé si vous ne buvez pas assez de liquide, si vous retenez votre urine pendant de longues périodes ou si vous vous essuyez mal les fesses. La plupart des infections urinaires sont causées par une infection bactérienne et peuvent être traitées par antibiotique. Il faut consulter votre médecin pour obtenir un diagnostic et une ordonnance. N’hésitez donc pas à passer ce coup de fil si vous pensez avoir une infection urinaire.

Problèmes de prostate

La prostate est une petite glande que l’on trouve chez l’homme et qui produit le sperme. Lorsque la prostate grossit en raison d’une infection ou pour tout autre cause, cela peut entraîner un besoin fréquent d’uriner. L’une des causes de l’hypertrophie de la prostate est l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), qui peut être traitée avec l’aide de votre médecin.

Une infection de la prostate (prostatite) est généralement causée par une infection bactérienne qui peut être soignée. Cette infection provoque des mictions douloureuses et fréquentes. Elle est plus fréquente chez les hommes de moins de 50 ans et peut également provoquer des urines troubles, des symptômes grippaux et du sang dans les urines, indique la Mayo Clinic. Si vous pensez avoir une prostatite ou tout autre problème de prostate, consultez votre médecin. Vous pouvez vous sentir gêné de parler de ses symptômes, mais ne pas traiter cette maladie peut entraîner d’autres problèmes.

Diabète insipide

Le diabète insipide est une pathologie peu courante qui provoque un déséquilibre des liquides dans l’organisme. Les personnes qui en sont atteintes souffrent d’une soif extrême et de mictions fréquentes. L’hormone antidiurétique (ADH) est fabriquée et stockée dans le cerveau. Si cette partie du cerveau est endommagée ou si les reins ne réagissent pas correctement à l’ADH, la fréquence des mictions peut augmenter, explique la clinique Mayo.

Le traitement de diabète insipide cible généralement la cause du problème. Comme il peut en exister plusieurs, votre médecin devra procéder à un examen et vous devrez probablement subir des tests supplémentaires. Vous pouvez prendre des médicaments et adopter des changements de régime pour corriger les déséquilibres en liquide et vous aider à mener la meilleure vie possible.

Problèmes nerveux

Si vous avez souffert d’un accident vasculaire cérébral ou d’une autre maladie neurologique entraînant un dysfonctionnement de vos nerfs, il se peut que vous ayez des envies fréquentes d’uriner. Selon WebMD, « des lésions touchant les nerfs qui alimentent la vessie peuvent entraîner des problèmes de fonction vésicale, notamment des envies fréquentes et soudaines d’uriner. »

Les lésions de la moelle épinière entraînent souvent des problèmes de vessie, tels que la rétention urinaire ou une vessie hyperactive. S’il y a des lésions de la moelle épinière à certains endroits, cela peut bloquer le signal du cerveau vers la vessie et provoquer des changements dans la miction. Toute personne ayant souffert d’une lésion de la moelle épinière devrait travailler avec des spécialistes pour apprendre à gérer ce changement afin de pouvoir mener une vie aussi normale que possible.

Caféine

La plupart des personnes qui boivent régulièrement du café savent qu’elles doivent aller aux toilettes un peu plus souvent que leurs amis qui n’en boivent pas. Mais saviez-vous que c’est à cause de la caféine ? La caféine est un diurétique naturel, c’est-à-dire une substance qui augmente la fréquence des mictions. Elle peut également augmenter votre envie d’uriner si vous en consommez des quantités excessives. Trois à quatre tasses de café correspondent à 400 à 450 mg de caféine, ce qui est considéré comme excessif.

« On pense que la caféine a un effet direct sur le muscle lisse de la vessie. Elle peut irriter les tissus de la vessie et potentiellement provoquer une contraction involontaire de celle-ci. Cela peut contribuer à l’incontinence par urgences mictionnelles » rapporte l’hôpital St. Joseph. Si vous buvez trop de café, commencez par diminuer votre consommation d’environ une demi tasse par jour pour éviter les effets secondaires, comme les maux de tête.

Vaginite

Pour les femmes, la vaginite peut être plus qu’une affection gênante, et elle peut entraîner le besoin d’uriner fréquemment. Selon Health Partners, la vaginite est une affection caractérisée par une douleur et une inflammation du vagin ou de la vulve. Elle est généralement causée par une infection ou peut survenir pendant la ménopause en raison de changements dans le taux d’œstrogènes. Vous pouvez ressentir des douleurs lors de la miction et avoir des pertes vaginales blanches et épaisses qui ont une odeur nauséabonde.

Pour traiter la vaginite, votre médecin en déterminera la cause (infection ou autre chose) et traitera celle-ci. Si elle est due à une infection, un antibiotique peut être prescrit. Parler à votre médecin de la vaginite peut sembler délicat, mais il est important de se faire soigner pour éviter d’autres complications.

Grossesse

Toutes les femmes enceintes peuvent vous dire que l’une des conséquences de la grossesse est l’augmentation de la fréquence des mictions. « Pendant la grossesse, la vessie est comprimée car le bébé prend de plus en plus de place à l’intérieur du corps. La fréquence des mictions est un symptôme très courant et normal de la grossesse », rapporte la Cleveland Clinic. Selon la source, les femmes enceintes constatent que la fréquence des mictions est plus élevée au cours des premier et troisième trimestres.

La fréquence des mictions est un « effet secondaire » normal de la grossesse et il n’y a pas lieu de s’en inquiéter. Quelques semaines après la naissance, votre corps devrait retrouver son état urinaire d’avant la grossesse. La Cleveland Clinic mentionne qu’après l’accouchement, les femmes devraient essayer de faire des exercices de Kegel pour renforcer les muscles du plancher pelvien, ce qui peut permettre d’éviter les problèmes de vessie, comme les fuites urinaires.

Médicaments diurétiques

Les médicaments appelés diurétiques sont conçus pour débarrasser le corps de l’excès de liquide. Cela entraîne des mictions fréquentes, ce qui est l’effet recherché. Les médecins prescrivent des diurétiques aux personnes souffrant d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque, de dysfonctionnement rénal et de plusieurs autres pathologies. Il est important de prendre vos médicaments en suivant les instructions de votre médecin afin de mieux gérer votre état.

Les diurétiques les plus courants sont le furosémide, le chlorothiazide et l’hydrochlorothiazide. Votre médecin vous en prescrira un ou plusieurs en fonction de votre affection sous-jacente et de la quantité de liquide à évacuer (diurèse). Les diurétiques peuvent provoquer une sensation de soif, et vous pouvez boire des liquides tant que votre médecin ne vous a pas demandé d’en restreindre la consommation.

Hyperactivité vésicale

L’hyperactivité vésicale (HAV) ou vessie hyperactive est une cause très courante de fréquence urinaire. Healthline rapporte que, « selon l’American Urological Association, on estime que 33 millions d’Américains souffrent d’une vessie hyperactive. Cette affection touche environ 40 % des femmes aux États-Unis. » La source ajoute qu’une vessie hyperactive a tendance à être en fait le symptôme d’une maladie ou d’un certain nombre de pathologies qui entraînent une fréquence urinaire.

Parmi les autres symptômes que vous pouvez rencontrer en cas d’hyperactivité vésicale, citons une envie soudaine d’uriner, la nycturie (besoin d’uriner deux fois ou plus par nuit) et le besoin d’uriner huit fois ou plus par jour. Si vous présentez des changements urinaires, veillez à les signaler à votre médecin afin que toute pathologie sous-jacente puisse être traitée.

Diabète

Un diabète non diagnostiqué ou mal maîtrisé peut entraîner des mictions fréquentes. La Cleveland Clinic nous dit qu’ « en cas de diabète, l’organisme ne contrôle pas la quantité de sucre dans l’organisme, que les reins sont chargés de nettoyer. Comme les reins font des heures supplémentaires pour filtrer le sang, il y a un surplus de liquide qui doit quitter le corps. » C’est comme si un modèle cyclique d’augmentation de la miction se mettait en place : vous buvez plus pour rester hydraté, et ensuite vous avez une augmentation de la miction.

Toute personne atteinte de diabète doit être suivie de près par son médecin. Cette maladie chronique peut avoir des effets néfastes tout au long de la vie. Des mictions fréquentes sont un signe que votre diabète n’est pas bien maîtrisé et que votre traitement doit peut-être être modifié.

Cystite interstitielle

La cystite interstitielle est une affection de la vessie qui cause à la fois douleurs et besoin fréquent d’uriner. Elle est due à une irritation des muscles situés dans et autour de la vessie. La cause de cette irritation n’est pas toujours connue, et les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre. Selon Health Partners, les personnes qui souffrent de cystite interstitielle « urinent généralement en petites quantités et ont souvent l’impression d’avoir encore envie d’uriner, même juste après avoir fait pipi. »

La cystite interstitielle est parfois aussi appelée syndrome de la vessie douloureuse. Ce nom lui a été donné en raison de la douleur et de la pression que les personnes atteintes ressentent dans le bassin et le bas-ventre.

Troubles anxieux

L’anxiété est le trouble mental le plus répandu aux États-Unis. Il est normal d’éprouver un certain niveau d’anxiété en fonction de vos expériences de vie et de ce qui se passe autour de vous. Mais, lorsque l’anxiété affecte votre vie quotidienne, elle peut devenir un problème médical. Les personnes anxieuses ne présentent pas seulement des manifestations mentales de leur état, mais aussi des changements physiques. L’un de ces changements est la fréquence des mictions.

Selon Health Partners, la fréquence des mictions due à l’anxiété peut être le résultat de la réaction de lutte ou de fuite de votre organisme. Si vous souffrez d’anxiété, il est important d’en parler à votre médecin. C’est un trouble qui peut être traité, mais qui peut avoir des effets secondaires graves s’il ne l’est pas.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X